Polymorphose

by TBK

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    This is the regular version of Polymorphose, coming as a cristal box with a 16-pages booklet including all lyrics.

    Includes unlimited streaming of Polymorphose via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €12 EUR or more 

     

  • Digipack [Limited Edition]
    Compact Disc (CD) + Digital Album

    Limited crowdfunding campaign edition. It comes as a digipack edition with a 16 pages booklets with all the lyrics inside!

    Includes unlimited streaming of Polymorphose via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Sold Out

1.
03:59
Ame agaru tochuu no shizuku nagamete Migime ni KONEKUTAA tsunagu douryoku Midare midare kono ondo de Subete tokeru you na Tobase tobase horaguramu de Kanashimi no sekai e Soshite ayatsurareru soshite ayatsurareru Sono sekai ni nani ga mieru Ijyou na shikoukairo NOIZU wo Hito wa sou sore wo "ai" to mada yondeiru Sono "ai" wo uminagara aishiau sekai de wa "Ai ga ataerarenai mono wa inai" to Kurikaesu rekishi wo INSUTOORU shite Aojiroku unare yo hibiku raimei Tsunage tsunage kono KOODO de arasoi no sekai e Somare somare PARASAITO de Ketsueki no naka made Soshite nani ga mieru soshite nani ga mieru Sore wa sora wo kudaku hikari Kurutta fukakutei douryoku wo Hito wa sou sore wo "inochi" to mada yondeiru Sono "inochi" wo mamori nagara ubai au sekai de wa "Namida nagashite nageku mono wa inai" to Shinjite... Ame agaru sora ni kibou no ato Saita mizutamari kodou no ato Okite yo okite yo Sabitsuita haguruma ga mawaridasu Tsunagatte... "Ai" wo motsu seimei yo Hito wa sou sore wo "hito" to mada yondeiru Sono "hito" wo mamori nagara koroshi au sekai de wa "Namida nagashite nageku mono wa inai" to Ijyou na shikoukairo NOIZU wo Hito wa sou sore wo "kami" to mada yondeiru Sono "kami" wo shinji nagara sukuwareru sekai de wa "Koe wo karashite nageku mono wa inai" to Shinjite...
2.
04:45
During this night that does not have an end The white moonlight is too bright for my eyes And it even turns into pain. It’s like a curse that takes control over My mind. I cannot breath. This starrysky is too shiny. Unleash my whole body The world is twisted under Illusion And the Moon is dreamin’ of hiding the sky at horizon Its existence may only be proved by the untruth and the lie And the end becomes hazy Now I bring out eternity In that place where gods never look for it And I will take the night away While I’m flying into the sky The only thing I can hear there Is the voice of lamentation that echoes far away I chase the moon This circle full of lies That won’t stay full forever Just until I find a way to reach its core This trick falls off as light is shining bright The only thing I can feel is madness within my soul Welcome to this dark night The truth doesn’t lie within radiance Darkness is your shelter. Embrace your black destiny The merciful life will come to an end And this incomplete Moon Will light up our old memories I can’t just put an end to this Say farewell to the destiny, I’m afraid. It wouldn’t brighten my smile again. Anxiety dazes my purpose I am prepared I raise my wings, I take off and fly across the night aiming at the light. I’m looking for an answer but in vain, I crave for it but in the end I am Empty-handed I wish for it Incapable to fulfill the promise I made you at some times I beg you please Open the door To this blazing future together I paint in white this never-ending night I will enter the fight and find back the key to access a mighty sight Sorrowfully, the Moon leaves and bows out Glorious, I will gaze to my solace, The sky at night is the most misleading thing
3.
03:43
À la merci des saisons Tous les pétales de ma fragrance S'égraineront M'abandonnant à ma sombre démence Je vois fleurir une Ancolie Mais n'aie pas peur J'oublierai ma mélancolie. Tu partageras ma douleur Qui me peine Tu n’échapperas plus de cet Eden Où les tournesols te sourient Je demeurerai avec toi Persephoneia Ce doux sourire Tu le vois fleurir Sans jamais flétrir Éclaire la rosée de ces tristes années Mais ne te méprends pas J'oublierai mon passé Rien que pour pouvoir te voir éclore Et cela jusqu'à ta mort Toutes mes pensées divaguent Je deviens Impatiente Mes mains tremblantes Saisissent doucement la dague Qui laissera affleurer Cette sève pourprée Jaillissant du Scion Tous les pétales de ta fragrance S'envoleront T'abandonnant à ma sombre démence Je vois fleurir des Camélias Mais ne crains rien, Plus jamais tu ne t'en iras Ressens-tu cette douleur qui M'émerveille Bienvenue au pays de nos merveilles Où seul le rouge s'épanouira Je resterai près de toi Persephoneia Au fil des années Les tournesols ont fané Les seules fleurs Qui persistent encore Sont celles apparues Sur ton corps Ta pureté me hantera Notre sinistre et noire fragrance Disparaîtra M'abandonnant sans aucune prescience Mille fleurs surgissent en moi Les chrysanthèmes Réunissant nos deux écorces Sont devenus la seule preuve que Je t’aime Hadès, dans son royaume, nous force Là où le Lotus ne fleurit pas Je demeurerai près de toi Persephoneia
4.
Je puise au fond de ma mémoire nos souvenirs immuables Mon âme s’est forgée près de toi Notre histoire millénaire, ce temps qui ne s’arrêtera pas Tu les conteras Au bout de ce monde Où le calme inonde Je t’emmènerai Récupérer cette vie volée Immortelle femme Ferme tes yeux Et laisse toi guider Cette lame plantée dans ton cœur va t’emporter Ne défaille pas Ne t’arrête pas Respire et prend ton envol vers l’au-delà Dévoile toi Ne t’enfuis pas Fais face à ce monde qui s’ouvre devant toi Cette fois je ne peux enrayer le mécanisme du temps Mes pouvoirs sont insuffisants Fragile comme l’aiguille du cadran De cette montre à gousset Je te suivrai Au bout de ce monde Où le calme inonde Je t’emmènerai Vers ces abîmes sacrifiées C’est là qu’est ma place A tes côtés Maintenant sèche tes pleurs Car chaque larme venant de toi est une douleur Emmène-moi Ne me laisse pas Respire et prend ton envol vers l’au-delà Une dernière fois Guide mes pas Détruis ces chaînes de vie qui me retiennent loin de toi Tu étais source de lumière Sur ces terres de misère Je finis solitaire J’aurais dû mieux vous veiller Maitresse bien-aimée Votre sang a coulé Le monde s’efface Comment faire face Je ne conçois pas mon avenir sans toi Pardonne-moi Tout s’arrête là Je te suivrai même si je dois mourir pour cela.
5.
Un dieu de la mort vint à moi, le regard empli de tristesse "Es-tu l'élue qui me sauvera ?" J’aimerai que cette douleur cesse. Ta douleur provient de ténèbres que tu n'as pas souhaité Même ton apparence, s’en retrouve déformée. La fille brillait comme le soleil, demeurant debout devant lui. Tendant sa main vers l’être ébène, elle lui dit avec un sourire « Tout va s’arranger, je vais effacer toutes tes peurs. La douleur qui te ronge, je vais vite t’en délivrer. « Maintenant sous la forme d’un oiseau, envole-toi sous ce ciel éclatant Et si tu ne sais pas où aller, tu peux rester un peu près de moi.» L'oiseau blanc déploya ses ailes et entravait son pas. D’autres attendaient de se faire purifier de leurs ténèbres, et la fille tendit sa main, sans hésiter une seconde. Une horde d’oiseaux blancs dans le ciel, Tous guéris de leurs propres tourments. Mais le visage de la douce enfant, devint aussi sombre que la nuit. Son corps consumé par les ténèbres, devint progressivement gelé. Elle avait usé ses dernières forces, pour guérir tout ce peuple tourmenté. Les oiseaux, affligés, consumèrent ce noir maculé. et dans le ciel rempli d'oiseaux noirs, une lueur au couchant s’est levée; Ton corps brille d'une lumière dorée, tu ne peux être que le Soleil.
6.
Je me retrouve là isolé Mais ça va Je poursuis mon chemin esseulé Où ça ? J’adressais seulement une dernière fois mes adieux à ce toi d’ailleurs S’il te plait serre moi encore tout contre ton cœur Je t’aime tant que mes larmes s’écoulent sans fin Mon sourire figé te ment « Tout va bien » Installé sur ce trône que j’ai moi-même érigé Personne ne pourra me surplomber Tant que je reste ici, tout ira bien Tant que je reste ici, personne ne m’atteint Mais j’étouffe déjà dans ma prison dorée Cette attente je ne peux plus la supporter De l’autre coté, là ou je t’ai rencontré, tu m’as enlacé Malgré toute la peine que je t’ai infligée Je t’aime tant que mes larmes s’écoulent sans fin Mon sourire figé te ment « Tout va bien » Je porte cette couronne d’épines Endurant ma peine L’enlever est devenue une quête bien vaine De là-haut je ne peux que vous moquer De là-haut vous ne pouvez que m’admirer Installé sur ce trône que j’ai moi-même érigé, Personne ne pourra me surplomber Tant que je reste ici, tout ira bien Tant que je reste là... A-AHHHHH Pourtant je chute de mon piédestal Les cloches résonnent et annoncent le final A présent seul le sol me soutiendra A présent suis-je aussi seul qu’autrefois ?
7.
04:46
Un pied au sol et déjà la folie D’une ville qui peut m’étouffer La terreur ne me laisse aucun répit Et mes mains commencent à trembler Effrayée par mon ignorance L’avancée se fait doucement Et comme seule preuve de mon existence Il ne me reste que le chant Aaaah- Donne-moi l’oxygène pour vivre ici-bas Réinscris mes repères, montre-moi la voie Cet air que je respire ne me suffit pas Ce corps mécanique restera toujours froid Mais je trouverai peut être Comme dans ce rêve Un cœur qui bat Une vie nouvelle M’autoriserais-tu à Briser vos lois Qu’une part de moi Devienne humaine (Instrumental & voix off) Ce monde t’apparait pour la toute première fois, et tu en découvres la moindre bribe. Tu observes cet univers, tu en ressens chaque echo. Mais tu ne leur ressembles pas. Tu ne comprends pas pourquoi, leur logique t’échappe. La vie ? Si tu es vivante ? Si tu existes ? La clé de cette énigme c’est toi seule qui la détient, veux-tu en connaitre la réponse ? Suis cette mélodie et tu finiras par découvrir ta vérité. Ce monde est prêt à t’accueillir, pourquoi attendre une seconde de plus ? Donne-moi l’oxygène pour vivre ici-bas Réinscris mes repères, montre-moi la voie Cet air que je respire ne me suffit pas Mais tes derniers mots résonnent encore en moi Mon fantôme m’apparait Comme dans ce rêve J’ai embrassé Chaque fragment De ce passé fragile Et innocent Suis-je devenue Un être vivant ? (Voix-off) Tu observes cet univers, tu en ressens chaque écho. Mais tu ne leur ressembles pas. Tu es un être unique né des pensées, des émotions et des rêves de chacun. Tu es leur espoir.
8.
C’était ici Sous cette pluie Que je t’ai aimé Le cœur léger Ce rire dans ta voix Tout m’a apaisé Regarde-moi Ces sentiments Évanescents Consument l’esprit Une main tendue Une âme éperdue Qui guident mes envies Sauve-moi Je suis là Abandonnée Je me bats pour toi Entends-tu ma voix Ce sentiment D’être enchainée Je ne peux m’en passer Tu es ma destinée Entrave-la Reste auprès de moi Et continue de guider mes pas Tu resteras pour toujours une part de moi Et continue de guider mes pas Tu resteras pour toujours une part de moi Défais ces chaines Abandonne-moi Abandonne-moi Emprisonnée Libère-moi Il y a une fin sans toi La vie me tend ses bras Je suis sauvée Je me bats pour moi Entends-tu ma voix Ce sentiment D’être enchainée Je peux vivre sans Mon destin n’est pas scellé Relance les dés Je suis délivrée Je tracerai mon chemin sans toi Et plus jamais tu ne m’entraveras Tu n’as plus aucune emprise sur moi Et ce nouveau départ m’accomplira Je tracerais mon chemin sans toi Et plus jamais tu ne m’entraveras Tu n’as plus aucune emprise sur moi Et ce nouveau départ m’accomplira
9.
Un discernement inné Laisse mon esprit voyager Vers un monde encore inexploré Depuis des générations Revient pourtant cette question Ce royaume n’est-il qu’illusion ? À la croisée des chemins Vais-je enfin voir apparaître les ficelles du destin ? Un lieu entre ciel et terre Une frontière Qui laissent entrevoir une terre étrangère Radieuse liberté Laisse-moi danser dans tes bras Ainsi mon âme s’éveille, De ta vie, enlace-moi Ô monde éthéré Quelle est ta réalité ? Je franchirai ces barrières pour te trouver Discerner chaque frontière Élucider ce mystère La réponse en sera-t-elle amère ? Malgré le danger présent Je veux vivre cet instant Avant que ne vienne le tourment, Figer le temps À la croisée des chemins Vais-je enfin voir apparaitre les ficelles du destin ? Leurs présences me rassurent Leurs doux murmures Font écho en moi et cessent ma torture Radieuse liberté J’aimerai danser dans tes bras Mais une fois l’antre passée Reverrai-je mon aimée ? Ô monde éthéré Quelle est ta réalité ? Une chimère sur laquelle j’ai bien trop compté Euphorie ? Dystopie ? Radieuse liberté Laisse-moi danser dans tes bras Ainsi mon âme s’éveille, Jamais tu ne m’échapperas Ô monde éthéré Quelle est ta réalité ? Je franchirai ces barrières Et commencerai avec vous une nouvelle ère
10.
Toi, qui vois plus loin que l'horizon, Tu cours à travers les saisons, C'est l'automne qui guide tes pas, Et jamais tu n'arrêteras. Tu es la gardienne des secrets, Et des mystères de la forêt, Personne n'y pénétrera... Grâce à toi. Loyale et fidèle, Tous tes sens t'ensorcellent Tu guettes ta proie, Forte de ta foi, Prête à bondir, à rugir ! La nature t'ouvre ses bras, À jamais tu la protégeras, Étrange messagère, Personne ne doit attiser ta colère. Pour toujours sentinelle, De cette montagne éternelle, Déesse solitaire, Pour la paix tu fais la guerre, Tu sens le danger qui t'entoure, Le vent est l'allié de ta destinée, Ton cœur est rempli de bravoure, Plus rien n'entrave ta volonté. La nature t'ouvre ses bras, À jamais tu la protégeras, Près de ta tanière, Derrière la divine cascade tu te terres. Pour toujours sentinelle, De cette montagne éternelle, Tu gardes ton sanctuaire, C'est là qu'est ton univers. Parcourant les sentiers, Où toi seule peut errer, Sans jamais trouver de fin, Ta vie est un si long chemin.
11.
Cette jeune fille a toujours été mon amie Et c’est pour elle que je vis Majestueuse Mais aussi un peu mystérieuse Elle me suit vers ce lieu nommé Paradis J’ouvre la route, dissipant tous mes doutes Un peu intrigante Mais sa présence devient pour moi Toujours plus ravissante Cette nuit sans Lune Je l’y entraîne En un soupir L’obscurité nous fait frémir Submergées par nos profonds désirs Son sourire, je ne m’en lasserai jamais Je contemple son portrait Fascinante Chacun de ses gestes me hante Chaque seconde Ne fait qu’intensifier l’attente Elle me regarde Et j’abaisse ma garde Un peu effrayante Mais sa présence demeure pourtant Bien plus que rassurante Cette nuit sans Lune Je l’y entraîne En un soupir L’obscurité nous fait frémir Submergées par nos profonds désirs Notre existence Manque cruellement de sens Ton sourire reflète l’indifférence Captive de mes propres sentiments Entends-tu l’écho de mes tourments ?
12.
06:05
En ce nouveau monde, je pense trouver ce que je cherche, L’objet sacré qui repose ici a fait ma force autrefois, Laissez-moi le voir, je ne suis ici que pour ça, Rien ne m’arrêtera, je ne partirai pas. Dehors on entend sonner le glas, Mais quelle fin vient-il donc annoncer ici-bas ? Quelle créature a défié l’au-delà ? (REFRAIN) Chacune de ces anomalies nous blesse, Le temps est écoulé, nous devons agir. Nous vaincrons ces démons plutôt que de nous trahir, Unissons nos forces pour effacer la peur, de notre cœur. Chacune de ces histoires vient d’ailleurs, L’illusion ne prend pas quand on peut la voir. La réponse est en moi mais où réside mon espoir ? Je ne veux que faire le bien, c’est mon plus fort et seul dessein. À travers l’espérance, Une douce innocence, Que je préserverai jusqu’à ma déchéance. Si j’insiste autant ce n’est que pour t’aider un peu, Si je crois en une chose c’est bien en ta capacité ma chère. Si sur cette terre je ne réalise pas mon voeu, Je partirai pour ne pas avoir de regret. Nous avons joué à un jeu dangereux, L’équilibre est perturbé en ce vaste lieu, Il faut stopper ces actes belliqueux. (REFRAIN) À travers l’espérance, Une douce innocence, Que je préserverai jusqu’à ma déchéance. (REFRAIN) À travers l’espérance, Une douce innocence, Que je préserverai jusqu’à ma déchéance.

about

After various collaborations with japanese bands (Crest, ELECTROCUTICA) and French virtual singer ALYS, here is the solo debut album of TBK mixing original lyrics, French adaptations and covers.

credits

released June 19, 2017

Illustrations : Saphirya
Maquette : TBK
Voix : TBK

Mix :
Crest (2, 3, 4, 9, 10, 11, 12)
Vulkain (1, 7)
Kageki (5, 6, 8)
Afuu (13)

Mastering : Vulkain

license

all rights reserved

tags

about

TBK Luxembourg

French singer, lyricist and fox worshiper!

Crest doujin music circle member.
HAF Records' label singer.

contact / help

Contact TBK

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like TBK, you may also like: